LE CHIEN A SA PLACE

 

- Faire manger !e chien après le propriétaire.

- Laisser le chien seul pendant son repas.

- Laisser la gamelle pendant 15 minutes maximum, la retirer après.

- Ne jamais lui donner à table quand il demande.

- Le chien ne sera pas autorisé à dormir aux endroits de passage ou endroits stratégiques (couloir,

devant la porte, le lit...).

- Le maître câline le chien, joue avec son chien quand il le désire. Jamais à la demande du chien.

- En cas de situations conflictuelles toute la famille doit s'associer pour ordonner au chien de

regagner son panier.

- Ne jamais admettre les chevauchements. Renvoyer le chien dans son panier.

- Ne jamais punir après soumission.


LA PROPRETE DU CHIOT

DES HORAIRES REGULIERS :

 

            La première règle est d'être rigoureux sur les horaires de repas et de sorties. Si votre chien prend ses repas à n'importe quelle heure, il aura du mal à régler son transit digestif. Le mieux est de le nourrir à heures fixes, à quelques dizaines de minutes près, évidemment. Il faut savoir que le chiot élimine préférentiellement à trois moments de la journée :

            1 - à la fin d'un repas (réflexe gastro-colique)

            2 - au réveil d'une sieste ou d'un somme

            3 - à la fin d'une phase de jeux

 

            Dans ces moments précis, prendre le chiot dans ses bras ou en laisse et sortir se promener : la marche favorise l'évacuation. Quand il s'accroupit, laissez-le faire et attendez bien qu'il ait fini pour le flatter de la voix et du geste (n'oubliez pas que l'on caresse toujours à la fin d'un acte positif). Repérez l'endroit où il a éliminé. Avec ses déjections, le chien a déposé des messages chimiques appelés phéromones. Celles-ci perdurent très longtemps dans la nature. A la prochaine sortie, ramenez-le à l'endroit précis. Il aura le réflexe de s'y soulager à nouveau. Enfin, il est important de sortir le chiot toutes les deux heures environ. Au fur et à mesure de l'apprentissage, vous pourrez espacer progressivement les sorties hygiéniques.

 

DEHORS LES PHEROMONES !

            Evitez d'utiliser la technique du journal posé dans un coin de l'appartement. Les phéromones traversent le papier et imprègnent le carrelage, et surtout la moquette ou le parquet. Le chien se retiendra à l'extérieur pour revenir faire ses besoins à l'endroit où les journaux étaient posés. Les phéromones déposés sont pour lui  un panneau indicateur, un peu comme s'il était écrit "toilettes" par terre. En cas d'incident, évitez de nettoyer avec de l'eau de javel : l'odeur chimique de ce produit est voisine de celles des phéromones, et cela attire le chien encore davantage. Préférez le vinaigre blanc. Si vous l’habituez très tôt à faire ses besoins sur   l'herbe ou la terre, il choisira ultérieurement de préférence ce support pour éliminer.

 

UN CHAMP D’ISOLEMENT ;

            Pour un apprentissage précoce, il est intéressant de se servir d’une cage de transport ou d’un parc à bébé consolidé pour limiter "sa" place dans l'appartement, il identifie vite cet endroit comme son "champ d'isolement", son repaire, et ne le souille pas. Lorsque vous le sortez (toutes les deux heures) n’hésitez pas à le prendre dans vos bras jusqu’à l’extérieur pour éviter tout accident. Utilisez le système du parc à chiot pendant un ou deux mois, le temps qu'il fixe ses habitudes à l’extérieur, ensuite enlevez-le.

 

CONFINER LE CHIEN DANS UNE PIECE

            Si elle n'est pas le cadre de vie habituelle du chien. Cette restriction de liberté est très mal ressentie, elle est le signal d'une absence longue, elle est ressentie comme une sanction et une injustice puisqu'à priori, le chien n'a pas encore fait de bêtises au moment ou il est puni... ! D'autre part, si cet "emprisonnement" est effectué trop tôt avant le départ du maître, le chien sera excité par les bruits familiers qu'il percevra sans pouvoir valablement interférer et s'il a lieu immédiatement avant le départ, l'excitation qu'il sous-tendra sera exacerbée...

NE PAS REPONDRE AU CHIEN QUAND IL SOLLICITE DES CARESSES, NE PAS TOLERER QU'IL VIENNE SE "COLLER" A LA PERSONNE, LE REPOUSSER. Par contre, il est important de solliciter souvent l'animal pour des câlins ou pour jouer quand celui-ci pense à autre chose.

 

LE MORDILLEMENT

 

            Rien de plus normal si votre chiot vous mordille. Dès sa naissance, il a mordillé les mamelles de sa mère pour s'alimenter et il a mordillé ses frères et soeurs pour jouer. C'est normal mais ce n'est pas acceptable à son arrivée dans le monde des humains. Votre devoir est de lui apprendre à ne pas mordiller et à contrôler sa morsure. Si vous ne corrigez pas ce comportement, il risque de vous blesser, ou pire, de mordiller voire mordre un enfant.

Ce sont toujours les adultes qui initient cet apprentissage. Les enfants n'interviennent qu'une fois ce comportement complètement inhibé.

 

 

METHODE DE CONTRÔLE PARLE JEU


            - Invitez votre chien à jouer. Excitez-le-et proposez- lui de mordiller vos doigts. N'attendez pas que ce soit lui qui initie le jeu mais prenez l'initiative.

            - Dès qu'il mordille vos doigts, serrez fort son museau (pas plus d'une seconde) et relâchez dès qu'il geint. Ne le regardez pas et ne lui parlez pas.

            - Recommencez pour vérifier qu'il a bien compris. Si ce n'est pas le cas, serrez à nouveau.

            - Pour que l'apprentissage soit complet, recommencez quelques heures plus tard, puis chaque jour et enfin chaque semaine.

            - Ensuite, tous les membres de la famille font cet exercice.

 

            Maintenant que votre chien ne mordille plus, proposez-lui régulièrement de jouer pour qu'il se détendre et récompensez-le.

ce site a été créé sur www.quomodo.com